EditorialUne

Edito : Ce que cache la lingerie…

© D.R

Ils n’arrêtent pas de nous étonner ces esprits rétrogrades. Ces dernières 24 heures, les réseaux sociaux ont localisé et attaqué une nouvelle proie.

Il s’agit d’une petite entreprise qui commercialise de la lingerie féminine dont les responsables sont lynchés et, à en croire la horde numérique à leurs trousses, devraient finir par être fusillés sur la voie publique. Pourtant, on ne sait pas exactement quel péché cette entreprise a commis si ce n’est de ne pas avoir été suffisamment prudente en organisant une réunion commerciale avec ses clientes pour exposer une nouvelle gamme de lingerie féminine.

Mais dès le lendemain, cette réunion, censée être privée et exclusivement réservée à une clientelle de femmes, s’est retrouvée sur des vidéos qui ont enflammé la Toile et surtout suscité la colère de beaucoup, jetant ainsi en pâture et diabolisant d’innocentes personnes.

Voilà ce qui arrive quand deux types d’esprits, les rétrogrades et les opportunistes, se mettent en tête de coopérer pour une cause commune : semer la zizanie, abrutir les Marocains, faire régner les clivages et finir par de semblants de crises sociétales sur des questions pourtant futiles comme la lingerie féminine et le baghrir…

Articles similaires

SociétéUne

Aïd Al-Adha: Casabus adapte ses horaires pour mieux répondre aux besoins des Casablancais

A l’occasion de l’Aïd Al-Adha, Casabus opéré par alsa a annoncé l’adaptation...

ActualitéSportsUne

Botola Pro D1 « Inwi »: Le Raja sacré champion du Maroc

Le Raja de Casablanca a été sacré champion du Maroc après sa...

ActualitéUne

Cigarettes : 438.784 d’unités saisies en 2023

Un total de 438.784 unités de cigarettes de contrebande et divers produits...

ActualitéUne

Plus de 90% des eaux de baignade sont conformes aux normes de qualité

Le taux de conformité des eaux de baignade des plages marocaines aux...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux