Edito : Changement

Edito : Changement

La volonté de changement à laquelle les électeurs marocains ont appelé en masse lors du scrutin du 8 septembre est visiblement en marche.

En atteste la démarche de formation de la future majorité qui vient d’être dévoilée ce mercredi 22 septembre. Ainsi, et en plus de la rapidité avec laquelle les premières consultations ont été lancées et bouclées, on relève l’aspect ramassé de la coalition qui ne dépassera pas trois formations politiques. Ceci rendra l’équipe plus compacte, permettra de former aussi un gouvernement restreint et facilitera surtout la coordination entre les composantes de la majorité pour plus de cohérence et d’efficacité.

L’autre signe qui ne trompe pas quant à l’entame du changement réside dans la méthodologie suivie par les trois partenaires pour la formation de la majorité. Dans les expériences passées, on s’en rappelle, les tractations pour l’alliance commençaient le plus souvent et butaient généralement sur des questions d’ordre numérique, notamment le nombre de portefeuilles à confier aux uns et aux autres et leur nature.

Cette fois-ci, le RNI, le PAM et l’Istiqlal ont visiblement choisi de prendre leur décision de s’allier non pas en fonction des portefeuilles mais sur la base d’abord d’un référentiel commun et d’une vision partagée. Ce n’est qu’une fois la décision prise que les trois partis dessineront ensemble les contours et l’architecture du futur cabinet. C’est là un changement de taille très encourageant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *