Edito : Clarification urgente

Edito : Clarification urgente

Le Maroc vient de faire une nouvelle mise à jour des listes «A» et «B» où sont classés les pays selon la gravité de leur situation sanitaire et qui instaurent les conditions que doivent respecter les voyageurs en provenance ou à destination de ces pays.

Dans la foulée, les pouvoirs publics feraient vraiment œuvre utile en expliquant davantage lesdites conditions au vu du flou qui règne depuis quelques semaines. Il s’agit d’une action de pure pédagogie, un rappel, certes, mais combien nécessaire. Car dans les faits, il est signalé çà et là quelques incidents et situations qui ne devraient pas se produire en toute logique. Des voyageurs, marocains ou autres, se sont vus réclamer à tort des documents, comme les autorisations exceptionnelles.

D’autres, même vaccinés et munis de leurs ordres de missions ou de leurs titres de congé, n’ont pas pu prendre leurs vols sans raisons ni explications convaincantes. Le pire, c’est que du côté du gouvernement, il est expliqué, avec impuissance, que ce type de situations «ne devrait pas se produire» sans donner les raisons de tels bugs. Différences d’interprétation des consignes, décalage dans la transmission ou la mise à jour des procédures ou même des cas d’excès de zèle, peu importe l’origine de l’erreur, le plus urgent pour les pouvoirs publics aujourd’hui est de clarifier une bonne fois pour toutes les directives non pas seulement pour l’opinion publique mais aussi et surtout pour ceux qui sont censés les appliquer…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *