Edito : «Clés en main»

Edito : «Clés en main»

L’initiative du ministère de l’industrie de mettre en ligne une banque de projets est très louable et à encourager. D’abord sur le plan de la forme, et même s’il ne s’agit pas véritablement d’une invention, il n’en demeure pas moins que, venant d’une administration publique, c’est une petite innovation.

Les idées de projets sont exposées presque «clés en main». Car, en plus des aspects techniques liés au produit lui-même et aux potentiels commerciaux, les investisseurs potentiels peuvent trouver dans les fiches même l’emplacement précis de lots de terrain dans des zones industrielles qui les attendent ou encore toute la batterie de financements et d’aides mise à leur disposition.

Pour ce qui est du fond, c’est-à-dire du contenu de ces banques de projets et des idées qui y sont proposées, cela va du produit basique, comme le cuir, la chaussure ou le concentré de tomate, au plus complexe et élaboré comme les convertisseurs, les cartes mémoires électroniques ou aux tableaux et armoires électriques. L’originalité des idées n’est pas dans les produits eux-mêmes mais dans l’opportunité de les fabriquer au Maroc au lieu de continuer à les importer. Et cette centaine de projets n’est qu’une première fournée car il existe des milliers de produits et articles pour lesquels le Maroc importe chaque année des centaines de millions voire des milliards de dirhams. Leur production locale pourrait engranger des centaines de milliers d’emplois et de la valeur ajoutée pour toute l’économie.
Aujourd’hui, la balle est clairement dans le camp des industriels et investisseurs nationaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *