Edito : Compagnons de bataille

Edito : Compagnons de bataille

En période normale comme en période de crise, l’Afrique ne peut et ne doit compter que sur elle-même. Ce que SM le Roi disait il y a plusieurs mois est encore plus vrai aujourd’hui.

Il y a aujourd’hui des pays africains qui possèdent des installations de recherche respectables et respectées et regorgent de potentialités et de talents dans le domaine médical et pharmaceutique qui leur permettent de développer par eux-mêmes des solutions thérapeutiques et des vaccins. Ces pays, ensemble, peuvent démultiplier les réalisations et en faire bénéficier le continent tout entier. Il suffit de le vouloir. Le Maroc a des solutions à proposer et une expérience probante à partager avec ses pays frères.

Et il a aussi beaucoup à apprendre d’eux. L’appel lancé par le Souverain à certains pays frères pour une stratégie commune de lutte contre la pandémie actuelle s’inscrit donc dans la droite ligne de la politique globale du Maroc pour le continent basée sur l’entraide, le win-win et la coopération sud-sud.

Où sont passés subitement tous ces grands pays que l’on voit se bousculer à longueur d’année pour organiser des forums avec les pays du continent et en les présentant comme des initiatives bienfaitrices et bienveillantes ? Qui d’entre eux a eu, ne serait-ce qu’une fraction de seconde, une pensée pour les citoyens et pays d’Afrique ? On peut comprendre que chaque pays est aujourd’hui légitimement concentré sur son urgence nationale, à savoir la santé de ses citoyens. Mais cela ne doit pas pour autant empêcher l’entraide et la solidarité entre pays et voisins.
Et c’est finalement en période de crise que l’on reconnaît ses vrais alliés et amis…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *