970x250

Edito : Confiance virtuelle

Edito : Confiance  virtuelle

Il est des administrations qui ont personnifié pendant longtemps pour les Marocains l’archétype même du service public compliqué, complexe et de la bureaucratie administrative dans toute sa lourdeur et splendeur.

La conservation foncière en faisait toujours partie. Même pour les responsables eux-mêmes, ce genre de mastodontes passait pour être de véritables mammouths difficiles à manœuvrer, impossibles à réformer. Pourtant, la conservation foncière au Maroc, une des plus vieilles administrations marocaines et malgré ses 108 ans au compteur, a fini par faire sa révolution technologique pour devenir une des plus numérisées du pays.

Le cas de la conservation foncière, qui veille sur les précieux titres fonciers de millions de propriétaires et en est la garante, démontre bien que digitalisation et sécurité de la data ne sont pas du tout antinomiques. Aujourd’hui, d’autres administrations et services publics se sont également engagés dans la voie du numérique sans oublier les avancées réalisées dans d’autres secteurs comme la banque, les télécoms, le commerce.

Mais il reste encore beaucoup à faire, notamment en matière de continuité, d’interopérabilité, d’uniformisation et surtout de confiance des systèmes et des acteurs eux-mêmes. Cela nécessitera forcément une démarche globale, intégrée et partagée par tous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.