Edito : Danger sur la data

Edito : Danger sur la data

La nouvelle guerre du XXIème siècle sera celle de la donnée et de l’information. Depuis l’explosion ces dernières années du numérique par le biais du canal de la téléphonie mobile, des milliards d’utilisateurs de smartphones à travers le monde sont devenus plus que de simples consommateurs de minutes de communications ou même de contenu.

Ils sont aujourd’hui une mine d’or en termes d’informations pour les acteurs de diverses natures, qu’ils soient des entreprises, des cabinets d’études, des opérateurs économiques, des organismes publics, des institutionnels… Les politiques publiques comme les stratégies marketing ou commerciales s’appuient sur la connaissance précise du terrain et des profils et populations ciblés. Cette connaissance est devenue plus facile avec les smartphones.

Mais en même temps, cette force peut également constituer la brèche dans le système. Certes, le Maroc s’est doté très tôt d’un arsenal juridique avancé pour préserver la donnée personnelle et privée. Mais les lois à elles seules ne suffisent pas. De l’autre côté, ce sont les utilisateurs eux-mêmes qu’il faudrait impérativement éduquer et sensibiliser aux dangers de la mauvaise utilisation de cet outil incontournable qu’est le smartphone et la réalité des risques auxquels il expose.

Or aujourd’hui, tout porte à croire que le Maroc a encore beaucoup à faire. La preuve, à peine un utilisateur sur 10 au Maroc protège son smartphone, sa tablette ou son ordinateur en recourant à des solutions appropriées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *