Edito : Diplomatie

Edito : Diplomatie

Les ouvertures des consulats de pays frères et amis dans les villes comme Laâyoune et Dakhla s’enchaînent depuis plusieurs mois.

C’est indéniablement le résultat d’une politique diplomatique volontariste de la part des autorités compétentes. Une politique qui se traduit par l’adhésion de nombreux Etats africains aux efforts politico-diplomatiques du pays. Il faut dire que les thèses des séparatistes sont aujourd’hui dépassées. Ceci explique l’engouement de plusieurs pays à l’échelle du continent à franchir le pas.

Le dernier en date fut bien évidemment la Côte d’Ivoire sans oublier les autres grands pays africains qui comptent déjà des structures consulaires dans les deux grandes villes du Sahara marocain. D’autres pays vont également suivre le même cheminement dans les mois et années à venir. Pendant ce temps, les séparatistes et leurs soutiens qui se comptent actuellement sur les doigts d’une main, continuent de développer le même discours.

Le Maroc, pour sa part, renforce sa crédibilité à travers son initiative concernant le plan d’autonomie élargie pour les provinces du Sud. Faut-il rappeler que cette initiative a eu depuis son lancement, il y a des années de cela, une forte adhésion de la part d’une bonne partie de la communauté internationale. C’est la raison pour laquelle il faut continuer aujourd’hui à aller de l’avant et ouvrir d’autres services consulaires dans le Sahara marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *