Edito : Eau

Edito : Eau

L’eau est essentielle à la vie. Sa préservation est donc l’affaire de tous. Étant dans une zone menacée par le stress hydrique, le Maroc a su très tôt développer un savoir-faire ancestral pour la gestion optimale de cette denrée importante pour la vie sur terre.

Depuis des siècles, le génie marocain a inventé des mécanismes et dispositifs permettant d’assurer une bonne gestion de l’eau avec une organisation très sophistiquée. L’exemple le plus frappant est celui des oasis où le dispositif des «khettara» a traversé les âges et les générations. Au cours des dernières décennies, la politique des barrages a fait du Royaume une référence à l’échelle planétaire en matière de la planification et la préservation des ressources hydriques.

Ce savoir-faire, le Maroc n’hésite pas à le partager avec tous ses partenaires, notamment en Afrique. La 5ème Conférence régionale africaine sur l’irrigation et le drainage qui se tient du 24 au 28 novembre sous le thème «Gestion durable de l’irrigation pour une meilleure résilience de l’agriculture en Afrique» confirme cette orientation marocaine visant à développer les partenariats Sud-Sud dans un domaine aussi vital que l’eau. Ce partage traduit la disposition du Maroc à œuvrer toujours pour le continent comme ce fut le cas en marge de la COP22 tenue à Marrakech, avec l’initiative d’adaptation de l’agriculture en Afrique (Triple A) qui s’inscrit dans le cadre de la vision africaine de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *