Edito : Electrochoc

Edito : Electrochoc

Notre économie a été impactée par le coronavirus. Entre des usines qui tournent au ralenti et d’autres qui ont tout simplement fermé, la situation est plutôt compliquée sur les plans économique et financier.

Aujourd’hui, nous disposons de données chiffrées sur le montant des préjudices. En gros, l’économie nationale va perdre l’équivalent de 30 milliards de dirhams, selon le HCP. Une somme plutôt colossale vu la conjoncture actuelle. Il va falloir profiter des données disponibles pour lancer les réflexions sur l’après-Covid-19.

Le but est de parvenir à un véritable électrochoc pour limiter les dégâts de cette pandémie sur la santé d’abord mais également sur les performances économiques du pays. La tâche n’est pas facile puisqu’il faut au même moment gérer la crise et penser aux pistes de sortie pour mieux aborder la phase de l’après-crise.

Avec 30 milliards de perte au compteur déjà, il sera question principalement et rapidement de trouver des solutions innovantes et adaptées au contexte national, pour stabiliser la situation et remettre le moteur de la croissance de nouveau en marche. L’implication de tous les acteurs politiques et économiques ainsi que la société civile est requise pour lancer ce chantier dans les plus brefs délais et surtout trouver les premières pistes. C’est probablement l’une des grandes difficultés de la crise sanitaire actuelle qui influe également sur la situation socio-économique de millions de personnes au Maroc et partout dans le monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *