Edito: Enfance en sursis

Edito: Enfance en sursis

Le Journée mondiale contre le travail des enfants, célébrée jeudi 12 juin, vient nous rappeler que des enfants se réveillent chaque jour non pas pour aller à l’école pour apprendre et jouer mais pour travailler et gagner de l’argent.

Alors que des enfants vivent pleinement leur enfance, d’autres, qui sont très nombreux, voient leur enfance confisquée, volée comme s’ils étaient nés pour être des enfants avec sursis. Officiellement, nous avons au Maroc quelque 92.000 enfants entre 7 et 15 ans qui travaillent. Les plus de 15 ans ne sont pas pris en compte puisque la loi légalise le travail à partir de cet âge. Cela dit, certaines estimations multiplient ce chiffre par 10 parfois voire plus.

C’est dire que le phénomène du travail des enfants au Maroc reste encore très présent dans nos villes comme dans le milieu rural. Il est vrai que des efforts sont faits, notamment dans le cadre du programme Tayssir (allocations accordées aux familles pauvres qui scolarisent leurs enfants).

Mais il est clair que des efforts importants restent à faire pour redonner à ces bambins l’enfance qui leur a été volée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *