Editorial

Edito: Espoir

© D.R

La nomination des membres du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique par SM le Roi Mohammed VI donne un nouvel espoir.

L’entrée en action de ce Conseil devra insuffler une nouvelle dynamique à l’école marocaine. La tâche est énorme devant ses membres parce qu’ils devront redonner et le plus rapidement possible confiance en le système éducatif national.

C’est donc un nouvel espoir qui se profile après le lancement de la réforme de l’enseignement il y a plus de dix ans, puis le programme d’urgence 2008-2012, qui n’ont pas pu donner tous les résultats escomptés. L’une des principales missions du Conseil devra certainement permettre de donner vie… une nouvelle vie à la charte nationale de l’éducation et de la formation.

Une charte qui a bien évidemment encadré les premières réformes dans le secteur qui constituera sans nul doute la base pour toute action du Conseil.

Articles similaires

EditorialUne

Un privé productif

Le caractère résilient de l’économie marocaine est aujourd’hui avéré et indiscutable.

Editorial

Filières archaïques

En l’espace d’une année, les universités publiques marocaines ont doublé le nombre...

EditorialUne

Obsolescence accélérée

L’offre du Maroc en matière d’hydrogène vert illustre parfaitement la vitesse en...

EditorialUne

Refaire le monde

En septembre prochain, la communauté internationale entamera un processus crucial qui aura...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux