Edito : Éthique

Edito : Éthique

Plus qu’une simple question protocolaire, l’éthique joue un rôle important dans la gestion des grandes institutions publiques.

Au Maroc, les acteurs institutionnels commencent à accorder de plus en plus d’importance à ce dossier. C’est le cas notamment de Bank Al-Maghrib (BAM) qui vient d’actualiser le code de déontologie des membres de son conseil ainsi que celui applicable à la wilaya et aux agents de la banque.

Les changements ont touché des points très importants dans le monde des finances, notamment les conflits d’intérêts, les principes d’indépendance et de confidentialité, l’exemplarité éthique, l’excellence professionnelle et la protection des intérêts de la banque. Dans un monde où le big data devient un enjeu stratégique pour toutes les nations, les amendements ont porté également sur l’utilisation sécurisée des médias sociaux.

Il est grand temps aujourd’hui que les institutions publiques mais également les acteurs privés accordent plus d’intérêt à ce genre de questions. Le but est d’aller le plus possible vers une exemplarité dans le public et explorer de nouveaux domaines d’excellence. Le Maroc figure aujourd’hui parmi les pays qui comptent sur le continent dans différents domaines. La promotion de l’éthique et le développement des codes de déontologie peuvent également entretenir l’ excellence marocaine. Le Royaume peut ainsi devenir une référence en la matière à l’échelle continentale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *