Edito : Fusible

Edito : Fusible

Le remaniement ministériel surprise opéré ce week-end en Espagne n’est évidemment pas passé inaperçu au Maroc.

D’autant plus que parmi les ministres débarqués, figure celle des affaires étrangères qui incarnait, de par ses fonctions, cette posture espagnole inamicale voire hostile à l’égard du Royaume. Certes, on peut lire dans ce changement un signal de l’Espagne. On peut y voir l’expression du voisin ibérique, même si elle est timide, d’une volonté de repartir sur de nouvelles bases.

Mais, il ne faut pas oublier que la ministre en question, et en toute logique, n’est en fait qu’une simple « exécutante » d’une politique générale et une ligne de conduite gouvernementale. D’ailleurs, depuis quelque temps, le gouvernement espagnol a tellement multiplié les gestes et actes inamicaux envers le Maroc qu’il faudrait beaucoup plus qu’un simple fusible pour un retour durable à la normale et à des relations saines. Le rétablissement de la confiance perdue avec le Maroc passera nécessairement, pour les Espagnols, par la réinstauration avec le Royaume d’un dialogue sincère, serein, pragmatique avec un vrai esprit de partenariat et dans le respect mutuel que dictent les règles de bon voisinage. La balle est plus que jamais dans le camp de Madrid.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *