Edito : Génération verte

Edito : Génération verte

Alors que la crise sanitaire continue de sévir, il existe des secteurs qui arrivent en dépit de la conjoncture à tirer leur épingle du jeu.

L’agriculture sort ainsi du lot. Il faut préciser que la nouvelle stratégie du secteur, en digne héritière du PMV (Plan Maroc Vert), est tombée à point nommé pour donner un nouvel élan au secteur agricole national. Une nouvelle stratégie qui fait le pari de l’émergence d’une nouvelle génération de projets et une nouvelle classe moyenne.

Cette génération verte doit capitaliser sur les acquis du PMV, mais également et surtout relever les défis futurs. La stratégie Al Jayl Al Akhdar commence déjà à donner ses fruits au point que les bailleurs de fonds européens n’hésitent pas à accompagner ce chantier marocain ( la signature d’un accord de financement entre le Groupe du Crédit Agricole du Maroc et la Banque européenne d’investissement).

Cet accord est bien évidemment un nouveau signe de confiance et d’adhésion à un projet d’envergure. La production agricole qui tout en répondant à la demande locale en termes de qualité et de quantité, arrive à se frayer un chemin à de nombreux pays dans tous les continents. Aujourd’hui, il est question de maintenir le cap et capitaliser sur les acquis pour viser encore plus haut et plus loin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *