Edito : Impact

Edito : Impact

La crise sanitaire actuelle est inédite en raison de l’impact multiforme qu’elle a sur l’humanité. Bien évidemment, certains milieux sociaux et certaines tranches d’âge sont encore plus vulnérables.

Ce fut le cas pour les enfants durant la première phase du confinement. Les dernières statistiques révélées par le Haut- Commissariat au Plan et l’Unicef au Maroc montrent que les enfants ont aussi souffert de cette crise sanitaire sur tous les plans. Il y a tout d’abord l’éducation. Nos enfants, comme partout dans le monde, ont dû basculer du jour au lendemain d’un enseignement 100% en présentiel à un enseignement 100% à distance. Forcément, beaucoup ont rencontré des difficultés à s’adapter au nouveau système. Cela veut dire inéluctablement que certaines connaissances n’ont pas été acquises convenablement.

Sur le plan médical, de nombreux enfants n’ont pas bénéficié d’un suivi en raison du confinement, d’autres n’ont pas été vaccinés. Cette situation montre bien que comme les grands, les petits ont souffert d’une crise inédite à tous les niveaux. Reste à espérer que les dégâts restent limités dans le futur et ne pas découvrir dans les mois et années à venir de nouvelles répercussions sur les grands comme les petits.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *