Edito : Inconscience

Edito : Inconscience

Les démentis du ministère de l’éducation nationale ne se comptent plus depuis des mois et toujours sur un seul et même sujet : la fermeture des établissements scolaires. Et les «fakers» ne se limitent pas seulement à diffuser les fausses informations.

Ils vont jusqu’à fabriquer de toutes pièces de faux communiqués en imitant les logos, les sigles, les tampons de l’administration et même les signatures. A tel point que même des professionnels des médias et des journalistes sont parfois induits en erreur et participent eux aussi à propager les fake-news. Autre sujet prisé par les faussaires, conjoncture oblige, les vaccins. Ces derniers jours, malheureusement, certains médias ont presque délibérément participé à la désinformation en annonçant, selon leurs sources anonymes, de nouveaux arrivages qui le lendemain, qui en fin de semaine.

Mais le fait est que, là aussi, il suffisait juste de rassembler et lire ce qui est publié officiellement par les premiers concernés pour détecter le faux. Le fabricant indien d’AstraZeneca a publiquement annoncé qu’il n’y aura plus d’export, au Maroc ou ailleurs, jusqu’à couverture de leur propre population. De même, il n’y a à ce jour aucune communication officielle sur de quelconques arrivages de Russie ou de Chine. Publier des annonces sans lendemain c’est donner de faux espoirs aux citoyens et créer de la frustration générale ce qui contribue à dégrader dangereusement l’ambiance déjà compliquée. Cela relève au mieux de l’inconscience, au pire de la nuisance délibérée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *