Edito : Interférences

Edito : Interférences

Le débat sur les retraites des parlementaires refait de nouveau surface et à un timing bien particulier, cette fois-ci. Le dossier s’ouvre, en effet, alors que les élus sont à la veille d’entamer l’examen du projet de loi de Finances 2021.

Un exercice durant lequel les parlementaires seront, comme à l’accoutumée, en tractations avec le gouvernement pour valider le budget que ce dernier viendra défendre. Or, c’est ce même gouvernement qui se trouve être aussi une des parties prenantes incontournables dans toute solution au problème des retraites des élus.

Il faudra donc s’assurer qu’il n’y aura pas d’interférences entre les deux dossiers ou d’échange de bons procédés. Sachant que, dans un précédent round, le gouvernement avait refusé catégoriquement toute aide financière pour renflouer ladite caisse de retraites. Pourra-t-il tenir tête encore longtemps aux élus au moment où il attend d’eux de voter des textes importants ?

Autre particularité du timing : l’année législative qui vient de démarrer est la dernière de l’actuelle législature et, par conséquent, beaucoup d’élus pourraient quitter l’hémicycle et d’autres nouveaux arriveront.
Peut-on s’attendre à ce que des élus sortant dans un an, qui ne toucheront donc plus leur «salaire» mensuel, soient prêts à prendre une décision qui les priverait en plus de la pension ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *