Edito : La fin d’un mythe

Edito : La fin d’un mythe

La dernière enquête que vient de dévoiler le HCP sur la migration apporte des éléments factuels et d’analyse irréfutables sur la question migratoire au Maroc.

Certains expliquent et confirment des tendances observées depuis longtemps et connues. C’est le cas de la question des transferts. L’écrasante majorité des MRE sondés par l’enquête a déclaré avoir envoyé de l’argent durant les 12 derniers mois qui ont précédé l’enquête. Et il faut croire que la tendance ne s’est pas ressentie de la crise Covid.

Les récents indicateurs de l’Office des changes montrent que même en 2020 et malgré toutes les difficultés économiques en Europe, là où réside la majorité de la diaspora marocaine, les MRE ont transféré encore plus que l’année dernière. Presque 56 milliards DH à fin octobre contre 55 milliards un an auparavant alors que dans le monde entier le volume global des transferts des migrants devrait baisser d’au moins 7% cette année.

D’autres éléments mis en exergue par l’enquête du HCP viennent tordre le cou à de fausses idées et croyances répandues. Ainsi, à peine 23% des personnes qui n’ont jamais émigré déclarent avoir l’intention de le faire dans les années qui viennent. Et pour plus de 80% d’entre elles, il s’agit plus d’un souhait exprimé que d’un réel projet.
Voilà qui met fin une bonne fois pour toutes au mythe des grandes vagues de départs et de l’idée courante depuis quelque temps d’un large engouement pour l’émigration.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *