Edito : Le vaccin… inchallah

Edito : Le vaccin… inchallah

Les parlementaires et l’opinion publique sont restés sur leur faim en écoutant les explications du chef de gouvernement au sujet de la future campagne de vaccination annoncée sans cesse depuis plusieurs semaines mais qu’on ne voit toujours pas arriver.

La séance mensuelle réservée au chef de gouvernement au niveau de la deuxième Chambre était censée pour ce mois de janvier apporter des réponses au flot de questions sur le sujet qui domine l’actualité et les débats.
Des réponses et des explications, il y en a eu certes. Certaines zones d’ombre ont été levées comme, par exemple, le pourquoi du choix de certains vaccins et pas d’autres ou encore le fonctionnement de la commission scientifique qui en avait la charge.

Mais malheureusement, s’agissant de la question la plus essentielle dans tout cela, à savoir quand la campagne va démarrer, il faut croire que M. El Otmani, aussi chef de gouvernement qu’il puisse être, n’a pas la moindre petite information ni même un semblant de début de réponse. Si ce n’est que, comme il l’a clairement énoncé devant les Conseillers, «la vaccination commencera dès qu’on recevra les premières doses de vaccins». Voilà qui est très clair et mettra peut-être fin à toutes les spéculations et autres formes de désinformation sur le sujet. L’opinion publique devra s’en contenter pour l’instant…Circulez !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *