Edito : Logistique

Edito : Logistique

La logistique est un secteur névralgique qui mérite un grand coup d’accélérateur. La crise du coronavirus a montré combien il est nécessaire d’avoir une logistique nationale sur laquelle il faut bien compter.

Car si de nombreux secteurs se sont partiellement ou complétement arrêtés en attendant le ralentissement de la pandémie, d’autres domaines fonctionnaient pratiquement à plein régime. C’est le cas notamment pour la logistique avec toutes ses composantes. Il est vrai que le Maroc a très tôt accordé un intérêt particulier à ce secteur avec des investissements conséquents.

Un intérêt qui s’est traduit par la mise en place d’une stratégie nationale. Ces efforts ont bien évidemment permis de rattraper un retard observé à certains niveaux et améliorer le rendement dans d’autres. Cela dit, il reste encore une marge de manœuvre assez considérable à la fois pour les pouvoirs publics et le secteur privé, afin de faire du Maroc une référence régionale et pourquoi pas internationale au niveau de la logistique.

Il faut faire de la crise actuelle une véritable opportunité pour replacer le domaine au centre des priorités nationales. Le temps est venu pour procéder à une évaluation des acquis obtenus des années après le lancement de la stratégie marocaine de logistique. Le temps est également venu pour passer à une étape supérieure.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *