Edito : Logistique improvisée

Edito : Logistique improvisée

Au moment où le pays est en plein débat sur son modèle de développement, il faut profiter de l’occasion pour décortiquer avec courage les acquis bien évidemment, mais également les challenges qui restent à relever.

Sur ce plan, le domaine de la logistique mérite bien qu’on s’y attarde. Depuis le lancement de la stratégie nationale, un long chemin a été parcouru au point que le Royaume est parvenu à se hisser aux premiers rangs à l’échelle continentale, méditerranéenne et même mondiale. Ce résultat a été rendu possible grâce aux investissements massifs à coup de milliards consentis par le pays dans les infrastructures routières, portuaires ou aéroportuaires.

Aussi, de nombreuses plates-formes et zones logistiques sont sorties de terre, construites pour certaines selon les derniers standards internationaux. D’un autre côté, il semble qu’il reste encore de nombreux défis à relever. Car au moment où des zones logistiques ne tournent pas à plein régime faute d’une demande suffisante, certains quartiers dans les centres des grandes villes sont transformés, malgré la volonté de tous les riverains et les responsables locaux, en d’immenses zones logistiques improvisées.

Il est urgent aujourd’hui de trouver des solutions à ce genre de quartiers, devenus des points noirs pour la circulation, en transférant les activités encombrantes dans les zones logistiques adaptées. C’est ce genre de détails qui peut dans certains cas saper tous les efforts et condamner les stratégies. Un constat qui s’applique parfaitement à la logistique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *