Edito : Lois de la nature

Edito : Lois de la nature

Au moment où le monde commençait à entrevoir un début de lueur de retour progressif à une vie normale, la nature vient rappeler à l’Homme qu’elle est et sera toujours plus forte.

Malgré toutes les armadas de chercheurs qui travaillent, veillent, traquent le virus Covid, avec des budgets faramineux de plusieurs milliards de dollars et les moyens techniques, matériels et scientifiques les plus avancés, la communauté internationale se retrouve subitement impuissante face à l’évolution naturelle d’un virus microscopique. Avec tout cela, les pays n’ont d’autre choix aujourd’hui que d’opter pour la solution la plus basique mais la plus salutaire, à savoir geler les flux de personnes et les activités pour éviter la propagation des contaminations. Après l’alpha, le bêta et le delta, omicron et probablement d’autres variants vont inévitablement apparaître.

Faudra-t-il à chaque fois paralyser les activités humaines ou, au contraire, considérer désormais la Covid comme une donnée constante, presque naturelle, et adapter le mode de vie à cette donne ? N’est-ce pas le cas d’ailleurs d’autres maladies infectieuses et virales, à commencer par la simple grippe saisonnière ?
L’état actuel de la planète, de ses ressources et de ses équilibres est aujourd’hui la meilleure illustration que c’est bien l’Homme qui doit se résigner à s’adapter aux lois de la nature et pas le contraire…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *