Edito : Loupé

Edito : Loupé

Il y a aujourd’hui urgence sur le sujet du vaccin au Maroc. Il y a deux mois, en novembre 2020, les pouvoirs publics avaient commencé à communiquer officiellement autour du vaccin.

Et sur ces mêmes colonnes, Aujourd’hui Le Maroc avait soulevé la question cruciale de l’information et de la communication. L’Etat marocain va dépenser des milliards DH pour acquérir les volumes de doses nécessaires. Mais si en face, il n’y a pas d’adhésion ni de crédibilité, la campagne de vaccination, pourtant primordiale, risque d’être compromise.

Depuis novembre 2020, il y a eu certes une communication de la part du ministère de la santé, mais elle était sporadique, à l’occasion de séances de questions au Parlement ou de quelques rencontres médiatiques et scientifiques. Or, cette communication élaborée n’est pas suffisante pour toucher et informer le Marocain lambda qui, lui, est plus exposé aux médias et canaux d’information de masse.

La vaccination étant un sujet vital, il aurait mieux valu que le ministère lance depuis le mois de novembre des rendez-vous d’information quasi quotidiens destinés au grand public à travers les médias de masse et crédibles. Une telle démarche aurait pu éviter le grand flou et cette ambiance de suspicion qui règnent depuis quelques jours malheureusement. Et ce qui devait arriver, arriva : le vide laissé a été une aubaine pour les champions de la désinformation, de la sape et de la fake news…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *