Edito : Lueur d’espoir

Edito : Lueur d’espoir

Les dernières nouvelles concernant la covid-19 redonnent espoir. La Russie affirme que son vaccin est prêt, alors que l’OMS explique que les recherches vont donner leurs fruits prochainement pour contrer le virus.

L’espoir est donc permis et le bout de tunnel n’a jamais été si proche. En attendant, la pandémie mondiale du coronavirus continue de sévir partout dans le monde. Le Maroc ne déroge pas à la règle. Les dernières semaines ont été particulièrement différentes en termes de contaminations et de cas actifs. Depuis le début de la pandémie dans le pays en mars dernier, les statistiques quotidiennes des autorités sanitaires n’avaient jamais atteint les niveaux observés ces derniers jours. Les nouveaux cas se comptent par milliers et le nombre des décès est reparti à la hausse. Aujourd’hui, la situation est devenue inquiétante.

Certes, les autorités n’ont pas d’excuses et doivent s’adapter et réagir plus vite, mais les citoyens ont également une part de responsabilité non négligeable. Un relâchement généralisé est constaté dans de nombreux quartiers et différentes villes.

Alors que l’humanité s’active pour trouver un vaccin avant l’automne et que cet objectif semble plus que jamais atteint, nous devons faire en sorte que la durée qui nous sépare de la fabrication d’un vaccin se déroule avec les moindres dégâts. Pour cela, il n’existe aucune solution miracle. Il suffit de respecter les mesures de prévention et les consignes de sécurité. Il faut toujours garder à l’esprit que des vies humaines sont en jeu. Le moindre relâchement peut provoquer l’irréparable. Nous sommes tous responsables. Chacun de nous est encore plus responsable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *