970x250

Edito : Merci !

Edito : Merci !

Pendant deux années, le monde a fait face à une pandémie sans précédent. Au cours de ces moments difficiles, l’humanité tout entière s’est tournée vers certains corps de métiers qui ont fait office de véritable rempart contre un ennemi invisible.

Parmi ces métiers, il y avait notamment celui des infirmiers qui, dès le déclenchement de la pandémie du coronavirus, ont été en première ligne.

La journée internationale des infirmiers, célébrée le 12 mai, est l’occasion de rendre hommage à ces femmes et hommes qui ont fait preuve, de longs mois durant, d’une grande abnégation et de sacrifice en compagnie bien évidemment d’autres corps de métiers. Au cours de ces deux années difficiles, les infirmiers ont consenti de grands efforts pour atténuer les effets de la crise sur les patients, sauver des vies et maintenir le système de santé nationale sur pied. Toute la nation est réellement reconnaissante à tous les professionnels dans différents services qui ont vraiment assuré même pendant les moments les plus difficiles.

L’Etat et le gouvernement sont aujourd’hui conscients de l’importance d’un système de santé solide. Un système qui ne peut pas résister sans ses professionnels. Aujourd’hui, il existe un engagement clair pour mener à bien la réforme. Dans sa lettre adressée aux infirmiers, le ministre de la santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, a réaffirmé son engagement à améliorer la situation du personnel infirmier qui constitue l’un des piliers les plus importants du système de santé au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.