Edito : Messages à distance

Edito : Messages  à distance

Dans sa sortie médiatique (en mode virtuel) à la suite de la tenue du Conseil de Bank Al-Maghrib, le wali Jouahri n’a pas mâché ses mots et en a profité pour envoyer des messages à distance en direction du gouvernement.

Gestion de la pandémie, plan de relance de l’économie, conduite de certaines réformes, cohérence et pertinence des politiques publiques… tout y est passé y compris la capacité de la majorité actuelle à faire preuve de solidarité pour soutenir les réformes. Le patron de la banque centrale y a mis les formes mais il n’en demeure pas moins que ses messages, réflexions et recommandations étaient directs et limpides.

Pour lui, toute l’aide financière, pourtant conséquente, qui a été apportée à certains secteurs pour faire face aux effets de la crise Covid ne sont pas la vraie solution. Ces mesures décidées dans le cadre d’un Comité de veille dont il fait pourtant partie réduisent l’Etat à un rôle de sapeur-pompier. Abdellatif Jouahri estime que tant que les maux ne seront attaqués sérieusement à la racine, l’économie marocaine souffrira toujours des mêmes tares qui la fragilisent.

Le secteur bancaire a lui aussi droit à sa part d’observations. Le peu d’engagement des banques dans une politique cruciale pour l’avenir du pays comme l’inclusion financière, entre autres exemples, fait partie des principaux motifs de reproches.
Une chose est sûre : le patron de la banque centrale sait de quoi il parle d’autant plus qu’il maîtrise parfaitement bien le sujet ayant lui-même été ministre des finances pendant longtemps et à des périodes des plus difficiles qu’ait traversées l’économie du pays. Ses messages à distance sont à méditer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *