Edito: New Deal

Edito: New Deal

Les partenaires sociaux ont finalement pu trouver un accord in extremis. Gouvernement et syndicats sont allés devant les classes des travailleurs et fonctionnaires lors du 1er mai avec quelques acquis, notamment l’augmentation du seuil minimum de rémunération dans les secteurs public et privé.

Les relations entre l’Exécutif et les centrales syndicales quelque peu conflictuelles connaissent aujourd’hui comme un petit moment de répit. Cela dit, il faut attendre encore un peu puisqu’il semble que tout n’a pas été dit autour du deal conclu entre les deux parties.

Si le gouvernement a pris tant de mal à augmenter le SMIG quitte à ouvrir un nouveau front avec le patronat, c’est probablement qu’il attend quelque chose en retour sur des dossiers comme la retraite. On sait que les syndicats s’opposent notamment au rallongement du départ en retraite à 62 ou 65 ans. Il semble donc que le plus difficile reste à venir sachant que la FDT, la CDT et l’UMT annoncent que le dialogue doit reprendre bientôt avec le gouvernement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *