Edito : Normalité

Edito : Normalité

Plus une victoire logique de la légalité, la normalité et de l’histoire qu’un coup de théâtre.

La grande annonce de l’administration américaine de sa reconnaissance de la souveraineté totale et absolue du Maroc sur le Sahara est une confirmation de la réalité historique connue de tous. Dakhla, Laâyoune, Boujdour, Smara, Aousserd, Guergarate, Tarfaya, Tan Tan et bien d’autres ont été, sont et resteront toujours et naturellement les villes et les provinces du Sud du Maroc.

Il est vrai qu’au gré des évolutions et de la conjoncture géostratégiques et géopolitiques, la cause pourtant juste du Maroc s’est toujours trouvée tributaire des enjeux internationaux et régionaux du moment. Mais l’implication personnelle indéfectible et constante de SM le Roi Mohammed VI, de Feu SM le Roi Hassan II et de toutes les composantes de la société sans aucune exception est restée inaliénable depuis plus d’un demi-siècle. C’était, là, la preuve que pour le Maroc, et contrairement à d’autres, le Sahara n’est pas un sujet utilisé, instrumentalisé pour le marchandage selon les intérêts et la conjoncture du moment mais bel et bien une question nationale existentielle.

En actant officiellement et solennellement la marocanité du Sahara, les Etats-Unis montrent en fait la voie évidente de la légalité et de la légitimité. Et d’autres pays ne devraient plus tarder à suivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *