Edito : Nouveaux filons

Edito : Nouveaux filons

L’avionneur américain Boeing prévoit une explosion sans précédent des besoins en avions cargo dans les deux prochaines décennies.

Selon les prévisions que vient de publier la firme de Seattle dans son World Air Cargo Forecast (WACF), les compagnies de fret aérien à travers le monde devront renforcer leurs flottes d’avions de quelque 2.430 appareils si elles veulent accompagner l’expansion des chaînes d’approvisionnement et la montée en puissance du commerce électronique. Pour cela, 1.500 avions en circulation actuellement pour le transport de passagers devraient être convertis pour le transport de marchandises. Mais il restera 930 autres avions qu’il faudra fabriquer.

C’est là une opportunité pour les constructeurs d’abord mais aussi pour leurs fournisseurs et sous-traitants dont le Maroc fait partie. Si l’on en croit les projections sérieuses de Boeing, les opérateurs du secteur aéronautique national ne devraient pas chômer d’ici 2040. A charge pour eux de s’y préparer dès aujourd’hui pour être parmi les premiers à capter les commandes le moment venu.

Mais l’industrie aéronautique ne devrait pas être la seule à pouvoir surfer sur cette vague. La compagnie aérienne nationale, RAM, elle aussi pourrait y trouver son compte en profitant de sa couverture du continent africain qu’elle connecte au reste du monde, notamment l’Europe. Et à l’image de l’aéronautique, d’autres secteurs vont exploser dans les années à venir et apporter des volumes considérables d’opportunités. Aux entreprises marocaines de savoir comment tirer
le mieux profit de ces nouveaux filons…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *