Edito : Oser réussir…

Edito : Oser réussir…

L’Afrique, à travers le Cameroun, a démontré qu’elle est largement en mesure de gérer des situations complexes et compliquées, d’assurer ses démarches et d’assumer pleinement des décisions délicates avec les risques encourus.

Le Cameroun est aujourd’hui la seule zone géographique au monde où des matchs de football se jouent avec des spectateurs. Les organisateurs, le pays hôte en plus des équipes de la Confédération africaine, ont pris, avec succès jusqu’à aujourd’hui, un pari difficile au regard de la conjoncture sanitaire à haut risque. De grands pays développés et pourtant disposant de moyens et d’installations bien plus importants, n’ont pas osé le faire. Cet exemple qui vient du sport pourrait facilement être transposé à bien d’autres domaines et secteurs. Depuis début janvier, une majorité des pays du continent sont officiellement constitués en zone de libre-échange.

Il ne s’agit pas seulement d’une facilitation des échanges commerciaux. Les potentiels d’intégration économique intra-africaine sont très importants au regard des besoins du continent, d’un côté, et, de l’autre côté, des ressources et compétences disponibles. Un projet comme le Gazoduc Nigeria-Maroc est techniquement et financièrement à la portée de l’Afrique.

De même, le continent dispose de tous les ingrédients, humain, technologique et matériel, pour monter en puissance dans les secteurs agricole, industriel et minier. Dans les domaines très divers comme le BTP, les infrastructures, la banque et la finance, les télécoms, la formation, des pays à travers le continent, dont le Maroc, ont développé des expertises reconnues et adaptées à la réalité du terrain.

Enfin, l’ingrédient qui manquait le plus dans le passé, à savoir une volonté commune d’avancer collectivement, est aujourd’hui réalisé. L’Afrique a tout pour oser et réussir…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *