Edito : Oublier l’assistance

Edito : Oublier l’assistance

Au fur et à mesure que le rythme de la campagne de vaccination s’accélère, les premiers signes de la reprise commencent à se faire sentir avec un début de visibilité pour les opérateurs.

Tous les secteurs de l’économie ne sont évidemment pas dans la même situation car tous n’ont pas été impactés par la pandémie avec la même ampleur. Mais dans tous les cas, dans quelques mois et avant la fin de l’année, les opérateurs devraient être prêts à redémarrer leurs activités pour profiter de toutes les opportunités de business qui vont naturellement s’offrir.

Depuis mars 2020, c’est-à-dire le début de la crise sanitaire mondiale, il faut reconnaître que l’effort fourni par l’Etat marocain est colossal pour sauver, soutenir et venir en aide aux différents secteurs sinistrés, les milliers d’entreprises et les millions de familles directement affectées. Et c’est ce qui était attendu en pareilles circonstances. Depuis plus de douze mois, et à l’échelle planétaire, l’activité économique mondiale est tout simplement à un niveau zéro, les frontières sont fermées, les avions cloués au sol, les aéroports paralysés, les hôtels vides…

Avec tout cela, et depuis douze mois, l’un des plus grands défis pour le Maroc était de maintenir en vie des secteurs qui se sont retrouvés du jour au lendemain sans aucune ressource comme le tourisme, l’artisanat et bien d’autres. Le challenge a été globalement relevé et avec succès. Il faut espérer maintenant que quand le moment de la relance sera venu, les opérateurs sauront vite tourner la page de l’assistance, de l’aide et du sauvetage pour passer à l’action…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *