Edito : Pédagogie

Edito : Pédagogie

En ces temps de confinement, la dématérialisation des procédures et services est devenue plus que jamais une réalité et un réflexe pour bien des nations.

Le progrès technologique a atteint un niveau où la présence physique n’est plus incontournable pour effectuer une procédure ou bénéficier d’un service. Chez nous, bien que le pays se soit doté d’un grand taux de pénétration d’Internet et que la majeure partie de la population soit équipée au moins d’un mobile ou un smartphone, les fâcheux vieux réflexes ont toujours la peau dure. Ainsi, de nombreuses personnes ont jugé bon de se déplacer au cours des derniers jours au niveau des préfectures pour bénéficier du programme d’aide mis en place.

Pourtant, les autorités compétentes ont bien précisé que le dépôt des demandes relatives à l’opération de soutien provisoire des ménages opérant dans le secteur informel impactés par l’état d’urgence sanitaire doit se faire uniquement en envoyant le numéro de la couverture sanitaire du chef de la famille via son téléphone portable au numéro vert «1212», sans se déplacer aux sièges des provinces, annexes administratives et caïdats. Elles ont également précisé qu’il est possible d’appeler la plateforme téléphonique «1212» pour demander plus d’informations, de l’assistance ou pour des réclamations à ce sujet.

Ceci est-il si difficile à assimiler ? Il semble qu’un effort de pédagogie soit devenu aujourd’hui réellement indispensable pour lutter contre le coronavirus mais également et surtout contre les mentalités archaïques…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *