Edito : Pédagogie

Edito : Pédagogie

Quand bien même la configuration partisane parlementaire devrait rendre plus facile la discussion du budget 2022, le moment pourrait et devrait être exploité à des fins pédagogiques.

Comme pour tous les gouvernements qui l’ont précédé, voire plus, la nouvelle équipe a suscité beaucoup d’attentes populaires. Aussi bien au vu de déceptions passées qu’à cause de la conjoncture très délicate et spéciale dans laquelle il a pris ses fonctions.

Pour commencer, la sortie d’une crise sanitaire majeure marquée par de grandes difficultés au sens économique et sociale y est pour beaucoup et la physionomie du budget proposé montre parfaitement que le gouvernement est pleinement conscient de ce que veulent les Marocains : rattraper rapidement tout le temps qui a été perdu en relançant l’économie et en remettant le train sur sa voie. Mais la discussion du projet de loi de Finances est aussi une excellente occasion pour les ministres comme pour la majorité d’expliquer, de rassurer et de tout clarifier.

C’est une fenêtre idéale de communication grand public pour que le citoyen lambda ne soit plus laissé et livré aux fake news et à la manipulation, notamment à travers les réseaux sociaux, voire à la récupération politicienne pratiquée par certains. Une telle démarche serait même très salutaire en tout début de mandat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *