Edito : Prise de risque

Edito : Prise de risque

En marge des débats au Parlement au sujet des budgets des différents départements, le ministre de l’industrie a dévoilé des chiffres et indicateurs sur l’investissement industriel et qui viennent en contraste avec beaucoup de préjugés.

Ainsi, on découvre que dans le cadre du Plan d’accélération industrielle (PAI), les entreprises marocaines ont été bien plus nombreuses à bénéficier des mesures incitatives que leurs homologues étrangères et ont généré deux fois plus d’investissements, soit quelque 99 milliards DH au moment où les investisseurs étrangers en ont signé 45 milliards.

Autre détail révélé : la banque de projets récemment publiée par le ministère de l’industrie a suscité un très fort engouement de la part d’entrepreneurs marocains. Plusieurs centaines de dossiers d’investissement ont été déposés en un temps très court, la publication datant d’il y a quelques semaines seulement, et aujourd’hui le ministère dispose de quelque 122 projets ficelés, bancables et rapidement réalisables. Pourtant, dans cette banque de projets, beaucoup de filières et d’idées concernent des activités nouvelles ou en tout cas pas encore très répandues.

Ce sont là des indices qui ne trompent pas : les entreprises et les capitaux marocains sont prédisposés à s’investir dans l’industrie et même à s’attaquer à de nouvelles filières pourvu seulement qu’ils aient de la visibilité, de l’accompagnement sérieux et surtout de la confiance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *