Edito : Prototype

Edito : Prototype

Dans un peu plus d’un mois, la Commission spéciale sur le modèle de développement rendra sa copie finale presque un an après sa mise sur pied.

En l’espace de 10 mois de travail, ce ne sont pas moins de 10.000 personnes qui ont été écoutées à travers quelque 70 auditions, 113 ateliers de réflexion et 35 séances dites d’écoute citoyenne dans différentes régions du Maroc. Si à cela on ajoute tout le volume d’informations et d’enseignements apporté par l’épisode sanitaire, il est permis d’espérer que le travail de la Commission sera assez riche et complet afin de fournir une plateforme sérieuse pour la construction d’un modèle durable. Car il ne faut pas s’attendre à ce que la CSMD fournisse un modèle ou un prototype au sens économétrique du terme avec des recettes toutes faites et un mode d’emploi. Un modèle ne se construit pas seulement sur papier mais aussi et surtout sur le terrain à travers des itérations faites d’actions concrètes et d’expériences améliorées.

En revanche, ce sur quoi la Commission sera la plus attendue c’est d’abord la formulation explicite des choix à faire dans le futur avec des démonstrations inattaquables de leur bien-fondé. Ensuite, elle devra aussi et surtout fournir autant que possible des pistes sérieuses d’actions concrètes, de programmes ou de politiques à lancer dans le court terme avec un horizon ne dépassant pas les 12 à 24 mois.

L’idéal, enfin, serait que la Commission Benmoussa donne dans son document final la recette pour que les concepts proposés soient le plus rapidement possible appropriés de manière consensuelle par toutes les parties prenantes institutionnelles, économiques, politiques car ce sont eux, les acteurs de terrain, qui seront finalement les véritables développeurs du modèle…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *