Edito : Ramadan

Edito : Ramadan

Le compte à rebours a commencé pour le mois sacré. Il faut dire que Ramadan cette année sera un peu particulier en raison de la propagation de la pandémie du coronavirus sans oublier l’état d’urgence sanitaire et le confinement.

Sur ce plan, il est fort probable que le mois sacré aide un peu plus au respect des règles sanitaires. Car généralement, l’activité baisse sensiblement durant les journées ramadanesques. Il va falloir juste que les citoyens jouent le jeu pour en finir à jamais avec la pandémie dans notre pays. S’agissant de l’approvisionnement, les mesures prises par les autorités de tutelle montrent bien que les marchés nationaux ne vont manquer de rien.

Mieux encore, l’offre va largement dépasser la demande concernant de nombreux produits de grande consommation, ce qui permettra de stabiliser les prix à des niveaux soutenables pour les ménages en ces temps de crise. Bien évidemment, le bon déroulement de cette période de confinement au cours du mois sacré dépendra principalement des comportements des citoyens.

Si les autorités à tous les niveaux ont pris et prévu les mesures nécessaires pour stopper la propagation de la pandémie et surtout limiter les dégâts au maximum, la balle est aujourd’hui dans le camp de tous les citoyens qui n’ont qu’une seule et simple chose à faire : rester chez eux et ne sortir qu’en cas de nécessité. Un comportement simple mais déterminant dans la lutte contre le coronavirus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *