Edito: Reddition des comptes

Edito: Reddition des comptes

Les informations sur la convocation de certains élus du conseil de la ville de Casablanca par la police judiciaire méritent bien que l’on s’y attarde un peu.

Il est encore tôt de parler d’une quelconque implication ou même de chef d’accusation mais il est sûr que le principe d’associer l’exercice de la responsabilité à la reddition des comptes est bel et bien en marche.

La convocation d’un ou de plusieurs élus représente ainsi tout un symbole. Il est vrai qu’on est à une année des prochaines élections municipales, mais l’Etat et les organismes de tutelle doivent se montrer intransigeants en cas de besoin.

Au-delà du simple fait d’enclencher des procédures et de faire respecter la loi, c’est de la crédibilité des institutions qu’il s’agit en premier lieu. De leur côté, les citoyens électeurs devront savoir qu’ils ont une part de responsabilité. C’est à eux d’infliger leurs propres sanctions tout simplement en donnant leurs voix à ceux qui le méritent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *