Edito : RSE en politique

Edito : RSE en politique

A l’instar de toutes les autres composantes de la société, la classe politique a un rôle à jouer et une responsabilité historique.

Les partis ne sont pas seulement des organisations qui ont pour objet d’encadrer la vie politique d’un pays. Ils sont aussi et surtout des vecteurs du changement. Leur fonction d’encadrement fait d’eux des acteurs centraux dans le changement. Quand un homme politique, un élu, un responsable local ou un responsable au sein d’un parti prend et diffuse la parole au titre de ses fonctions, il véhicule à travers ses faits, gestes et mots des valeurs, une vision, un référentiel de pensée, une éducation pour toutes les couches.

Quand un haut responsable de parti ou un politique adopte de manière presque permanente des postures ou des discours faits de mensonges, d’affirmations à l’emporte-pièce, d’allégations, le tout enveloppé dans du populisme et de la médiocrité et quand, en même temps, il démontre une incapacité chronique à apporter de la vraie valeur ajoutée intellectuelle, des idées et des visions nouvelles, des solutions à des problèmes, il est tout simplement en train de faire usage d’une arme de destruction sociétale massive.

Et pour cause, à travers les messages transmis de manière subliminale aux jeunes générations, ces dernières reproduiront nécessairement dans quelques années les mêmes valeurs. Il ne faut pas alors s’étonner du résultat final…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *