Edito : Sagesse et raison

Edito : Sagesse et raison

Quand, entre deux pays voisins, la raison et la sagesse finissent toujours par prendre le dessus, c’est un signe de maturité en plus d’être un motif d’optimisme et de confiance dans l’avenir.

Le Maroc et l’Espagne, comme écrit sur ces colonnes mêmes depuis toujours, ont depuis tout temps compris qu’ils étaient condamnés à être des partenaires plus que des antagonistes. Pour les raisons évidentes de la géographie et dans l’intérêt des deux pays, voire de celui de la région, les deux Royaumes ont plus à gagner à renforcer et consolider les sujets et dossiers qui les rapprochent qu’à s’orienter vers les idées et attitudes sources d’inimitié et de tensions.

Le Maroc, pour sa part, est resté fidèle à ses principes et sa doctrine basés sur la nécessité du bon voisinage dans le respect mutuel entre pays d’égal à égal. Preuve en est, et en pleine crise majeure entre les deux voisins, le Souverain a veillé personnellement à ce que les deux gouvernements ne coupent pas les ponts, discutent et travaillent ensemble pour aplanir les différends et repartir sur de nouvelles bases. Et ce n’est pas pour rien que le gouvernement espagnol, et après lui les instances européennes, s’est empressé de saluer et remercier chaleureusement SM le Roi Mohammed VI.
Une leçon de sagesse dont certains devraient prendre de la graine…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *