Edito : Sécurité routière

Edito : Sécurité routière

La lutte contre l’insécurité routière figure en tête des priorités au Maroc depuis des décennies.

Malheureusement, le nombre des victimes sur les routes se compte chaque année par milliers sans compter les invalides. De même, les personnes sur le plan financier se chiffrent en milliards de dirhams. Pourtant, les responsables mènent régulièrement des campagnes de sensibilisation et adoptent des plans renouvelés de lutte. Dans ce sens, les autorités compétentes annoncent l’arrivée d’une nouvelle génération de radars.

Ces derniers permettront de mieux contrôler les infractions au code de la route. Aussi, l’année en cours connaîtra l’arrivée d’une nouvelle génération de permis de conduire et de cartes grises. Ces documents ont été élaborés pour faciliter le contrôle a posteriori des agents sur les routes.

Le but est de veiller à un respect plus strict du code de la route par tous. Sur le plan institutionnel, le fameux CNPAC (Comité national de prévention des accidents de la circulation) vient de céder sa place à l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA).

L’Agence représente un nouvel espoir pour les responsables qui affirment que la création de cette entité marque la transition d’une approche non réglementée vers une approche méthodique basée sur des objectifs chiffrés et une planification stratégique bien définie pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la sécurité routière 2017-2026.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *