Edito : Soldats invisibles

Edito : Soldats invisibles

Coïncidence et signe du ciel ? En plus d’être connu comme étant la journée mondiale de la santé, le 7 avril se trouve être aussi la journée mondiale du travail invisible, nom donné au travail fait dans le cadre familial, notamment les mères et personnes au foyer dont la valeur n’est pas reconnue ni comptabilisée dans les comptes nationaux à travers le PIB par exemple.


Aujourd’hui avec l’état d’urgence sanitaire à travers le monde et la contrainte de confinement qui en découle, tout le monde se retrouve à la maison. Et les actifs qui autrefois étaient absorbés par leur univers extérieur pourront mesurer à sa juste valeur tout le volume de l’effort que requiert un foyer.

Avec le confinement, les mères au foyer sont aujourd’hui une pièce maîtresse dans le dispositif de protection des familles car en plus de leurs rôles en matière d’intendance et de logistique familiales, elles doivent maintenant veiller au respect indoor des normes d’hygiène et des règles de distanciation sociale pour faire barrière à la propagation de la pandémie.

Ces travailleuses de l’ombre peuvent réussir leur mission vitale pour leurs familles si elles sont bien sensibilisées, bien informées, conscientes de leur rôle vital en ce moment. En attendant que les économistes et statisticiens du monde entier leur rendent enfin justice à ces millions de femmes marocaines au foyer combien précieuses pour la société, nous disons simplement bravo, un grand merci, courage… et bonne fête.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *