Edito : Souveraineté

Edito : Souveraineté

A la suite des instructions royales adressées aux transporteurs pour proposer aux MRE cet été des tarifs raisonnables, la compagnie aérienne nationale, RAM, a déjà mis en marche une grille tarifaire pour le moins historique avec des prix jamais proposés en pareille période estivale, connue pour être une haute saison.

Dans ce cas, il faut reconnaître que les considérations d’ordre commercial ne sont plus d’actualité car il s’agit d’abord et avant tout d’une affaire d’intérêt général. La RAM agit donc, et à juste titre, avec sa casquette d’entreprise étatique investie d’une mission de service public et non pas d’entreprise purement commerciale. Et seule une compagnie publique pouvait remplir cette mission presque humanitaire.

Si le Maroc avait aussi ses propres compagnies maritimes, elles auraient probablement fait de même pour les familles de MRE qui optent pour la traversée en bateau. Malheureusement, depuis plusieurs années, le Maroc ne dispose plus de compagnies maritimes. Chaque été les millions de MRE sont à la merci de transporteurs étrangers. De même que les entreprises qui exportent sur le marché européen et les transporteurs terrestres.

C’est en pareilles situations que la notion de pavillon national revêt toute son importance stratégique. Encore heureux que le Maroc dispose de sa propre flotte aérienne et vivement que des opérateurs marocains s’investissent à nouveau et rapidement dans le transport maritime. Il y va de la souveraineté
du pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *