Edito : Tbourida marocaine

Edito : Tbourida marocaine

Une reconnaissance de plus à l’international pour le patrimoine marocain: la tbourida, connue mondialement aussi sous le nom de fantasia, vient d’être inscrite officiellement comme étant un patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Le comité intergouvernemental de l’Unesco en charge de ce classement mondial a statué, le mercredi 15 décembre, sur le dossier présenté par le Maroc dans ce sens et a décidé à l’unanimité de ses membres de lui donner une suite favorable. En plus de constituer une reconnaissance pour l’authenticité et le caractère historique du patrimoine national, le label accordé à la tbourida est également un acte qui valorise le Maroc à travers ses traditions ancestrales.

En défendant et en s’appropriant, à juste titre, un pan de son histoire humaine et sociétale, le Maroc envoie aussi un message fort à ceux qui ont encore besoin de preuves quant à son ancrage historique, profond et séculaire.

Ne pas protéger bec et ongles son patrimoine c’est prendre le risque de perdre son ADN et dilapider sa richesse. Au passage, la reconnaissance par la plus haute instance mondiale de la «marocanité» de la tbourida a barré la route définitivement à quelques pays brigands qui s’apprêtaient à la lui spolier. Comme le Sahara, la tbourida est marocaine et le restera ad vitam æternam.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *