Edito : Turbo

Edito : Turbo

Le Maroc compte mettre le turbo en matière de construction automobile.

Les taux d’intégration, le volume des exportations et la valeur ajoutée du secteur renseignent sur le parcours effectué par le Royaume au cours des deux dernières décennies. Le pays veut par la suite maintenir le cap et rivaliser avec les plus grandes destinations des investissements dans le domaine, à savoir la Chine et l’Inde. Le Maroc possède plusieurs atouts qui peuvent l’aider dans cette quête.

Il y a tout d’abord l’écosystème national soigneusement mis en place au fil des années. Le savoir-faire des usines marocaines et de leurs équipes devient reconnu à l’échelle internationale. La proximité avec les plus grands marchés, notamment en Europe, est également un atout majeur, ce qui permet de réduire les délais de livraison, ainsi que leurs coûts pour les destinataires.

Enfin, le souci écologique est au centre des préoccupations publiques. Le Maroc a bâti durant les quinze dernières années une véritable stratégie pour le développement des énergies propres. C’est un autre atout que le Maroc peut mettre en avant pour s’imposer sur le marché international. En plus de sécuriser les parts de marché actuellement pour l’industrie automobile marocaine, le Royaume peut espérer grignoter de nouvelles parts dans le futur. Le pays a déjà mené à bien les chantiers dans le passé, un autre défi peut bien être relevé dans le domaine industriel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *