Edito : Vigilance

Edito : Vigilance

La pandémie du coronavirus est particulièrement dangereuse.

Le danger vient surtout de la capacité du virus à se propager rapidement. Bien évidemment, cette propagation a besoin d’un vecteur essentiel : l’homme. Il suffit qu’une seule personne fasse preuve d’insouciance pour que le pire arrive. La ville de Casablanca traverse aujourd’hui une épreuve difficile. Il faut dire que la situation est très préoccupante dans la Région Casablanca-Settat, et surtout dans la ville de Casablanca, où près de 1.000 cas quotidiens ont été enregistrés en un seul jour durant la semaine écoulée. Selon la direction régionale de la santé, l’activité économique et sociale dans la métropole peut contribuer à cette augmentation des cas de contamination, avec une mobilité et une vivacité supérieures à la moyenne du pays.

Mais le comportement des habitants est un élément déterminant, puisque les Casablancais veulent renouer au même mode de vie d’avant la pandémie. Le hic est que la région compte des centaines de milliers de personnes souffrant de comorbidités, diabète ou autre. Lorsqu’on sait que cette catégorie est particulièrement vulnérable, on ose à peine imaginer le scénario-catastrophe au cas où ces personnes tombaient toutes en proie au virus meurtrier.

Pour éviter ce cas de figure, il n’existe aucune solution miracle sauf l’engagement et l’implication de tous les citoyens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *