Edito : Vigilance

Edito : Vigilance

La situation épidémiologique se stabilise et s’améliore durablement depuis plusieurs semaines.

C’est un fait indéniable au vu de l’évolution des statistiques publiées quotidiennement par le ministère de la santé. Une telle embellie n’est pourtant pas synonyme d’un retour définitif à la vie normale malgré l’impatience générale et parfois même l’incompréhension dont font preuve certains vis-à-vis du maintien de mesures de précaution.

La flambée inquiétante que connaissent de nouveau des pays dans le voisinage immédiat, en Europe notamment, laisse entrevoir une nouvelle vague visiblement plus violente avec des statistiques de contaminations dépassant largement le niveau déjà record des précédentes vagues. Au tout début de la pandémie, en mars 2020, beaucoup n’avaient pas hésité à qualifier de radicales voire disproportionnées les dispositions prises par le Maroc.

Notre pays était pratiquement parmi les premiers et seuls au monde à décréter très tôt des mesures telles que les fermetures d’écoles, l’arrêt du travail, le couvre-feu… Les événements qui ont suivi lui ont donné totalement raison pour une telle démarche. Officiellement, le monde est encore à ce jour en état de pandémie, ce qui veut dire que le risque est encore important et réel et au même niveau que le premier jour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *