Edito : Vivement 2022

Edito : Vivement 2022

L’année 2021 s’achève comme elle avait commencé. Une pandémie qui ne cesse de gagner du terrain et de paralyser des pans importants de l’économie perturbant au passage la vie de millions de personnes.

C’est la moitié vide du verre. La moitié pleine concerne les réalisations et les défis relevés par le Maroc malgré la crise sanitaire. Dans ce sens, l’année 2021 fût une année des grands changements avec l’organisation des élections. Des scrutins qui ont débouché sur une refonte du paysage politique et partisan du pays. C’est donc une consécration pour le travail effectué par les partis politiques sérieux avec à leur tête le RNI. Ce dernier a récolté une victoire inédite en arrivant premier dans toutes les élections organisées, ce qui lui a permis de conduire aujourd’hui la majorité parlementaire et le gouvernement.

Les attentes sont énormes et le parti avec sa majorité s’engagent à concrétiser tous les engagements. Sur le plan économique et en dépit de certains secteurs comme le tourisme et l’événementiel qui souffrent des effets de la crise sanitaire, tous les autres domaines s’en sortent plutôt pas mal. Le pays affiche même l’une des plus importantes performances en terme de croissance économique dans toute la région. Ceci montre une véritable résilience de l’économie nationale et une réelle volonté gouvernementale pour, très vite, revenir au rythme d’avant la crise du Covid-19. Au vu du contenu du programme gouvernemental, l’Exécutif veut insuffler une nouvelle dynamique dans tous les secteurs économiques, mais également et surtout poser les jalons de l’état social voulu par le Souverain. Si l’année 2021 fût l’an des premiers préparatifs, 2022 va être sans nul doute l’année des déploiements effectifs des mesures promises sur le plan social. Vivement
2022 et bonne année à toutes et à tous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *