Edito : Volontarisme

Edito : Volontarisme

Le dispositif exceptionnel pour faciliter le retour des MRE et leur offrir des conditions et formules d’hébergement a rapidement fait des émules.

Une forte demande s’est fait très vite sentir du côté de la clientèle nationale. Les pouvoirs publics, l’administration et les organismes d’accompagnement du secteur, notamment l’ONMT et le ministère du tourisme, ont jusque-là pleinement rempli leur mission : campagnes de promotion multicibles, programmes d’appui et de soutien, tout a été déployé pour permettre aux opérateurs du secteur touristique d’être fins prêts pour le redémarrage de l’activité. Maintenant, il appartient aux opérateurs euxmêmes, et à eux seuls, de réussir ou non.

Et pour cela, ils devraient faire d’abord preuve de volontarisme, voire d’agressivité pour refidéliser leur clientèle qu’elle soit marocaine ou étrangère. Certes, l’annonce de l’élargissement des tarifs préférentiels aux clients marocains est un premier pas. Mais il faudra encore faire plus au niveau de la qualité de service et de la diversité des prestations.

Un touriste ne cherche plus seulement une prestation hôtelière sèche mais d’abord et surtout une expérience de voyage et tout ce qui va avec en termes de découverte, de distractions, d’animation… Et cela ne relève ni de l’administration ni des pouvoirs publics mais des opérateurs. A eux de faire preuve de créativité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *