Editor Détérioration

Editor Détérioration

L’apparition d’un foyer du variant britannique à Dakhla est venue nous rappeler qu’aucun pays n’est à l’abri d’une détérioration de la situation épidémiologique. Avec une quarantaine de cas notifiés, des mesures ont été prises pour contenir le risque de propagation du virus. D’autres mesures pourraient être instaurées en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. La suspension des vols avec plusieurs pays étrangers montre que la situation reste précaire. Certes, les indicateurs se sont améliorés au cours des dernières semaines avec le déploiement d’une campagne de vaccination pour atteindre l’objectif à terme d’une immunité collective, mais tous les professionnels de la santé affirment que nous nous sommes pas encore à l’abri. Malheureusement, le cas de certains pays notamment européens est là pour rappeler qu’une nouvelle vague de contamination n’est pas complètement écartée. Si le système de santé déploie des efforts pour rester à la hauteur, l’implication de tous les citoyens est tout simplement nécessaire. Les meilleurs moyens restent ceux de la prévention. L’usage du masque de protection et le lavage fréquent des mains au savon ou à des solutions hydro-alcooliques, sans oublier le respect de la distanciation physique sont pour le moment les seuls moyens efficaces pour stopper la propagation du virus mortel et espérer sortir, dans les meilleurs délais, de ce cauchemar qui dure depuis une année.Détérioration

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *